retour page précédente |
 
BILLET DE CHLORATE DU MOIS DE JANVIER 2003
Les cloches de 2003

Cette année, Pâques sera un dimanche. Ce jour-là, les cloches seront de retour si jamais elles étaient parties. Tous les ans, elles le promettent et chaque année, on se le demande. C'est la perspective de cette question qui me rend perplexe en ce jour de l'an 2003 : les cloches vont-elles partir ? Et quand ? Et lesquelles ? Toutes ou seulement quelques-unes ? Je ne voudrais pas que cette année, seules les meilleures fassent le voyage et que les fêlées restent. Je préfèrerais l'inverse ou alors que toutes s'en aillent et que les fêlées ne rentrent pas mais qu'elles restent bien loin.

Comme toujours, j'ai l'impression d'être un peu plus lucide et en avance que beaucoup. C'est peut-être un peu prétentieux. Cependant, personne à ma connaissance, aucun journaliste, aucun penseur, ne s'est encore posé la question des cloches à l'aube de la nouvelle année. Les gens sont si superficiels. Ils ne se posent pas les vrais problèmes. J'aime bien poser les vraies questions.

C'est aussi pourquoi, de tout mon coeur, je vous souhaite de joyeuses Pâques, en espérant que la poule verte vous gâtera en ce jour béni. Des fois, la poule verte passe si vite qu'on ne la voit pas passer. Quand on a un doute sur le fait qu'elle soit passée ou non, il y a une manière simple et sûre de trancher. Quand elle est passée, on se sent si bien. Donc, si, sans savoir pourquoi ni comment, d'un coup, vous vous sentez très bien, très paisible, très heureux, c'est que la poule verte est passée et vous pouvez la remercier. Ce qu'elle fait est très intérieur, surprenant. Cela se passe dans l'intimité. Elle est délicate.
 
retour page précédente |